Lors d’une grossesse, la future mère peut consulter un gynécologue, une sage-femme ou un médecin généraliste. Le choix du gynécologue est le plus courant, mais encore faut-il savoir le bon moment pour une consultation. Le 1er rendez-vous gynécologue de grossesse est primordial pour vérifier d’abord que l’embryon est bien en place. Ce type de rendez-vous se déroule en plusieurs phases.

Pourquoi consulter un gynécologue en cas de grossesse ?

Le gynécologue est le principal responsable de votre suivi de grossesse. Il vérifiera l’état de santé de la femme enceinte. De même, il vérifiera vos antécédents pour voir s’il doit prêter attention à certaines maladies ou problèmes susceptibles de compliquer la grossesse.

Par ailleurs, il est conseillé de ne pas tarder à consulter. En effet, les trois premiers mois de l’embryon sont cruciaux pour son évolution. C’est la période durant laquelle les organes du bébé se forment. C’est durant les 3 premiers mois que l’embryon est le plus fragile et le plus exposé aux substances que vous absorbez. Les risques de malformation sont donc élevés à cette période de la grossesse. C’est pourquoi il ne faut pas attendre plus longtemps, après le test positif, de consulter son gynécologue.

Déroulement du 1er rendez-vous de grossesse

Le premier rendez-vous prénatal est obligatoire et doit avoir lieu au bout de 15 SA.

Une première consultation chez le gynécologue

Durant cette première séance, votre gynécologue vous posera les questions nécessaires au bilan de santé. Attendez-vous donc aux questions suivantes :

  • Est-ce que vous faites du sport ?
  • Est-ce que vous fumez, buvez ou autre ?
  • Avez-vous contracté certaines maladies ?
  • Avez-vous des antécédents familiaux ?
  • Vos vaccins sont-ils à jour ?

Ensuite, il prendra votre poids et votre tension artérielle, puis vous prescrira des examens cliniques.

Un premier bilan gynécologique

Le gynécologue vous demandera également de faire des analyses biologiques. Ces dernières incluent des examens sanguins et des examens urinaires :

  • L’examen sanguin consiste à une prise de sang pour évaluer le dosage de l’hormone βhCG visant à confirmer et dater votre grossesse.
  • Le bilan biologique permet également de dépister la toxoplasmose, la rubéole et la syphilis, de déterminer votre groupe sanguin et rechercher d’agglutinines irrégulières.
  • L’examen urinaire, quant à lui, permet de dépister d’éventuelles protéines dans votre urine à travers un examen appelé protéinurie. Celui-ci permet aussi d’identifier une hypertension, révéler une infection urinaire, à traiter rapidement pour éviter les complications.

Une première échographie

La première échographie pelvienne doit être réalisée durant les premières semaines de votre grossesse. Celle-ci vise à vérifier que l’embryon est bien positionné dans l’endomètre. La première échographie permet aussi de dater de manière exacte le début de votre grossesse afin de connaître précisément votre DPA ou date prévue d’accouchement. Vous connaîtrez également le nombre de l’embryon à travers une échographie. Si vous attendez des jumeaux, vous le saurez durant cette échographie.

Que faire avant de se rendre pour la première fois chez un gynécologue ?

Avant de décider de consulter un gynécologue, il est essentiel d’emporter avec vous toutes vos ordonnances récentes. Il en est de même pour vos résultats de frottis ou d’analyse de sang ainsi que les éventuelles mammographies ou radiographies réalisées s’il y en a. Mais avant tout, vous devez bien choisir votre gynécologue. Généralement, les futures mères choisissent leur gynéco habituel. Mais il est aussi fréquent de voir une maman sans gynécologue attitré. Lors de votre choix donc, assurez-vous de vous sentir en confiance avec votre gynécologue.

Vous pouvez facilement trouver un gynécologue fiable sur le site internet du Conseil national de l’ordre des médecins de France. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site internet du Collège national des gynécologues et obstétriciens de France. À titre d’information, sachez que si votre visite chez un gynécologue est prescrite par un médecin traitant, elle sera prise en charge par l’assurance maladie de France.