Les clichés genre les petites poupées et dînettes roses sont des jouets pour fille et les petites voitures et guerriers bleus pour garçon sont désormais à bannir. Pour cause, cela favorise l’inégalité entre les sexes opposés. Effectivement, dès leur plus jeune âge, les enfants reçoivent des codes sociaux et culturels à travers leurs jouets. Choisissez maintenant les jouets différemment.

Comment choisir les bons jouets tout en évitant les clichés ?

Pour bien choisir les jouets, tout en évitant le stéréotype sur les enfants, la meilleure solution est de distinguer les jouets par types d’actions et non par genre. Pour cela, vous pouvez vous fier à quelques critères pour trouver le jouet idéal, que cela soit pour fille que pour garçon. On parle notamment de jouets :

  • Simples,
  • Multifonctions,
  • Éducatifs,
  • Durables,
  • Audacieux.

Le mieux est de choisir des jouets simples du quotidien et de laisser l’enfant y jouer comme bon lui semble, c’est le principe de l’affordance. En revanche, évitez si possible les couleurs trop vives. Pourquoi ? Simplement parce qu’une teinte trop vive favorise l’excitation de l’enfant et réduit sa concentration. Optez plutôt pour des couleurs neutres et pastel, à l’instar des matières naturelles.

Quels jouets conviennent à la fois pour fille et pour garçon ?

Vous devez savoir qu’en n’attribuant pas un jouet spécial pour fille ou pour garçon, vous contribuez à l’ouverture d’esprit de votre enfant. Il existe bien d’autres jouets pour bébé pédagogiquement intéressants, quel que soit son sexe.

Les jeux de construction

Les jeux de construction, comme les briques de bois, améliorent la coordination et l’imagination de votre enfant. Ce type de jouet est évolutif : au fur et à mesure où l’enfant grandit, il entreprendra des assemblages de plus en plus complexes. Quel que soit son âge, les jeux de construction lui permettent de développer ses aptitudes, d’affiner sa créativité et de construire sa personnalité.

Les jeux d’imitation

En offrant un déguisement intéressant à votre enfant, il pourra explorer tous les personnages, qu’importe leur genre. De même, c’est un meilleur moyen pour l’enfant de résoudre des conflits internes et de se libérer des contraintes quotidiennes. En jouant un rôle, l’enfant peut s’exprimer, même s’il ne maîtrise pas encore tout à fait le langage. Aussi, le jeu d’imitation permet de développer la motricité de l’enfant. En manipulant des objets, il peut développer sa motricité fine comme donner à manger, habiller un bébé, etc.

Les jeux moteurs

Le plus classique reste le ballon. C’est un objet qui se joue de plusieurs manières, et ce, quel que soit l’âge. Ce jouet a l’avantage de favoriser le partage et l’interaction sociale chez l’enfant. De plus, grâce à l’activité physique et l’expérience corporelle, le ballon contribue au développement moteur, sensoriel, affectif et intellectuel de votre enfant. La plupart des enfants débordent d’énergie à la maison ou à l’école. Leur proposer des jeux moteurs permet de les aider à maîtriser leurs corps, connaître leurs sensations et comprendre l’environnement. Sinon, découvrez ici quels sont les jouets à préconiser âge par âge pour votre bébé.

L’impact des jeux stéréotypés sur les enfants

Le stéréotype n’est pas inné chez l’enfant, car il découvre les objets à travers ses yeux et ses sens. Ce sont des idées qu’il reçoit de son entourage. En effet, c’est sans compter un conditionnement social qui intervient dès la naissance. Ce qui influence significativement le comportement des enfants. Par exemple, inciter une fille à être maternante et douce, et encourager le petit garçon à être sportif et courageux. Pourtant, une séparation caricaturale des filles et des garçons aura un impact considérable sur le choix ultérieur de l’orientation scolaire et des métiers de votre enfant.

En tant qu’adulte et parents responsables, il convient de proposer des jeux identiques pour tous. Des jouets qui n’inspirent pas l’inégalité de sexe ou le stéréotype. La lutte contre le stéréotype passe également par l’expression. Par exemple, au lieu de dire « faites comme maman et papa » dites plutôt « faites comme les grands ».